C’est quoi, les huiles essentielles?


Aromathérapie / mardi, novembre 6th, 2018

fleurs et herbes aromatiquesPour la plupart d’entre vous, les huiles essentielles, vous en avez entendu parler, vous les utilisez même parfois, mais savez vous vraiment ce que c’est ?
Elle ne sont pas à proprement dit des huiles, mais plutôt la quintessence de la plante, plus précisément, l’essence de la plante.
D’ailleurs les huiles essentielles ne sont pas grasses.
Elles sont le principe actif de la partie des plantes utilisées, racines pour l’huile essentielle de gingembre, feuilles pour l’huile essentielle d’eucalyptus, fleurs pour l’huile essentielle de Néroli, écorces pour l’huile essentielle de cannelle, voici pour les exemples.

Les huiles essentielles dans l’histoire !

Leur histoire « connue » commence en Egypte ancienne dans la période Thinite, dès 4000 ans avant JC, avec les parfums, la Myrrhe, qui en brûlant avait la réputation de dissiper les énergies lourdes qui s’agglutinent autour des corps, les cosmétiques afin de séduire, les huiles de massage servaient à induire un état de décontraction et à stimuler l’imaginaire, et bien sûr les embaumements des pharaons et nobles.huiles essentielles
Les Papyrus d’Erber et de Smith, de 20 et 5 m de long, datés de 1550 avant JC, sont des traités où l’on trouve de nombreuses formules d’onguents, de soins et de cosmétique.
La chine n’est pas en reste en 2800 avant JC l’empereur Shen Nong écrivit un traité, le Bencaojing, sur les herbes aromatiques.

L’Inde par le biais de de l’Ayurveda en 2000 avant JC ainsi que les mayas en 1000 avant JC connaissaient également les vertus des essences de plantes.
Hypocras en 300 avant JC ventait également les mérites des plantes aromatiques, ainsi que les romains en leur temps, les plantes étaient utilisées pour leurs essences, mais pas encore en huiles essentielles.

Les premières distillations

Au 1er siècle Pédanius Dioscoride raconte la découverte de la distillation par vapeur d’eau dans un de ses ouvrages, mais ce n’est qu’au 10ème siècle, qu’Avicenne médecin Perse, rapporte par des schémas détaillés, la technique de distillation avec alambic, de l’huile essentielle de rose, cette méthode de distillation est toujours d’actualité.
Les huiles essentielles ne seront découvertes en Europe qu’après les croisades, sur la fin du moyen âge.

C’est au 13 ème siècle, qu’ en fait cas dans quelques ouvrages, avec la distillation de térébenthine et de romarin.
Ce n’est qu’a la renaissance que les huiles essentielles prennent leurs lettres de noblesse. on voit apparaître les premiers diffuseurs d’huiles essentielles appelés Pomander (petite cage ronde). Le début des parfums. pomander

Il est bon de noter cependant que le père de la découverte de la puissance des huiles essentielles est René Maurice GATTEFOSSE, chimiste Lyonnais né en 1881, qui après avoir été brulé, lors d’une expérience trempa son bras dans l’huile essentielles de lavande et constata une amélioration fulgurante, l’Aromathérapie était née. La fondation GATTEFOSSE a été créée en 2008  pour soutenir et encourager l’utilisation des huiles essentielles.

Extraction des huiles essentielles

Il existe plusieurs techniques afin d’extraire les huiles essentielles des plantes, en voici quelques une.

La distillation à la vapeur d’eaualambic de distillation d'huiles essentielles

La plante est placée avec de l’eau dans un alambic le tout est portée à ébullition. La vapeur d’eau entraîne avec elle les composants de la plante. Une fois réfrigérée la vapeur devient liquide. On récupère l’huile essentielle à la fin de cette action. L’huile essentielle étant moins dense que l’eau celle ci flotte à la surface. Pour les huiles essentielles de cannelle et de girofle celles ci sont en dessous de l’eau car beaucoup plus dense.

L’expression mécanique

Ce procédé consiste à presser les écorces de fruits, afin de faire éclater les poches contenant l’huile essentielle. Cela concerne essentiellement les agrumes. Le mélange est ensuite décanté afin de séparer l’huile essentielle de la phase aqueuse.

L’enfleurage

Cette technique repose sur le pouvoir des corps gras à absorber naturellement les odeurs.
L’enfleurage à chaud ou macération consiste à faire infuser les fleurs ou plantes dans des matières grasses préalablement chauffées. La macération est ensuite filtrés à travers un filtre afin d’obtenir des onguents parfumés.enfleurage de jasmin

L’enfleurage à froid est pour les fleurs les plus fragiles, tels que la tubéreuse ou le jasmin. Elle consiste à étaler des fleurs sur une paroi en verre ayant été graissé, les fleurs sont changées toutes les 24h, jusqu’à saturation de la graisse en parfum. Les pommades obtenues peuvent être utilisées pour la fabrication de parfums ou de cosmétiques.

Au CO2 supercritique

Cette technique est relativement récente et me paraît intéressante car les besoins en ressource énergétique sont très faible. Je consacrerai un article pour cette technique, je vais approfondir mes recherches.

  1. Est ce que vous utilisez déjà les huiles essentielles?
  2. Comment?
  3. A quelle fréquence?
  4. Pour quel type de soin?

Missterrehappy 😉

Partager l'article:
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réponses à « C’est quoi, les huiles essentielles? »

  1. Bonjour Christine,

    Je m’y connais peu en huiles essentielles, mais j’ai été élevée dans des champs de lavande, alors j’ai un intérêt marqué pour la question! Je n’utilise pas que de l’h.e. de lavande. Sur les conseils d’une naturopathe, j’ai agrandi ma collection de petites fioles. Comme les tiens, mes enfants n’ont pas eu d’antibio plus de 2 fois dans leurs vie (à eux 3, parce que la dernière n’en a jamais eu). Je fais également très attention à notre nourriture, à notre environnement (la planète, mais aussi la maison), à notre communication et, depuis 6 mois, à notre énergie. D’ailleurs, le Reiki se conjugue très bien avec les huiles essentielles. Il existe une formation en ce sens que je compte suivre un jour. En attendant, je vais suivre ton blog. Je suis certaine que je pourrai y trouver de l’inspiration ou te poser des questions lorsque j’arriverai à la partie de mon défi qui concerne le développent de mon acuité olfactive. À bientôt!

    1. Bonsoir Isabelle
      Je te répond très tardivement, mais tes messages avaient été spammés, donc les voilà sur la toile.
      Bienvenue sur ce blog, qui j’espère t’inspireras, dès que je mettrai du contenu régulier… La procrastination me poursuit hardiment! Plus notre déménagement dans 1 mois…
      A très bientôt sur nos Blogs

  2. Je me rends compte que je n’ai pas répondu à tes questions.

    J’utilise les h.e. pour :
    – désinfecter les surfaces, h.e. de citron diluée dans 3 volumes d’eau pour 1 volume de vinaigre blanc
    – dégager les voies respiratoires, h.e. d’eucalyptus radiata, en inhalation ou sur les vêtements
    – détendre, h.e. de pamplemousse ou un mélange tout prêt lavande-agrumes, dans un diffuseur
    – favoriser la transformation du rhume, h.e. de ravinsara, une goutte diluée dans un peu d’huile d’olive, appliquée sur la peau dans la région du thorax
    – favoriser la transformation d’une verrue, h.e. d’eucalyptus radiata, application locale sur la verrue
    – diminuer l’effet de brûlure d’une piqûre d’abeille, h.e. de lavande sur la piqûre.

    Voici celles qui me viennent. J’en fait une utilisation prudente, étant donné que mes connaissances sont limitées sur le sujet.

    Isabelle

  3. Bonjour Miss terre happy,

    Je suis sujet au lumbago car j’ai été opéré d’une hernie discale il y a 15 ans.
    J’utilise l’huile de gaulthérie mais aurais-tu une autre suggestion ?
    Je l’applique surtout lorsque l’inflammation est importante.

    Voilà je sors de mon petit lumbago d’automne.

    je te remercie jean-baptiste

    1. Bonjour Jean-baptiste,
      Réponse un peu tardive de ma part, je m’en excuse.
      Je te remercie pour ce 1er commentaire!
      Pour ce qui est de ton lumbago, comme je le précise sur l’à propos de ce blog, je ne suis pas médecin donc je ne peux en aucun cas te donner de prescription médicale même avec des produits naturels.
      Ceci étant dit, je te donne des infos sur ce qui marche sur moi et mon entourage et pour ton Lumbago la gaulthérie est en effet très efficace.
      je te conseillerai néanmoins un petit mélange que que je fais pour mon cher et tendre:

      A diluer dans 40 ml d’HV d’ARNICA (Weleda est parfaite) et 10 ml d’HV Millepertuis – HV =huile vierge
      40 gouttes de gaulthérie HE
      30 gouttes d’Epinette noire HE
      20 gouttes de laurier noble
      10 gouttes de menthe poivrée (Attention pas d’exposition au soleil avec menthe poivré;)

      A appliquer le soir de préférence avec une serviette chaude ou une bouillotte et bien si la douleur est intense plusieurs fois dans la journée, c’est aussi valable pour les douleurs articulaires.

      J’espère que ces conseils te soulagerons à bientôt sur nos blogs!

      Missterrehappy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *